Connexion à votre compte | Inscription

LUTTONS CONTRE LES NUISANCES DE LA COVED A CHAMPIGNY

Observatoire des Nuisances de la DEcharge de Champigny

Actualités
Articles et documentation
Historique de la décharge
Témoignages
Les vidéos de l'Ondec


ONDEC

Adhérez
Créez un compte
Inscription Newsletter
Contactez-nous

DRAPEAU ROUGE POUR LA COVED

Publié par @JAskA le 16 décembre 2015

La casier D en proie aux flammes lors de l'incendie du 2 et 3 août 2015

UN GIGANTESQUE INCENDIE

C'est vers 17h que l'alerte fut donnée le dimanche 2 août 2015 en fin d'après-midi : d'inquiétantes fumées noires s'élèvent au-dessus du site de la décharge Coved de Champigny. Les sapeurs-pompiers du village arrivent rapidement sur les lieux et seront très vite rejoints par d'importants renforts venus de tout le département de l'Yonne, près de 40 sapeurs-pompiers: en effet, un incendie majeur est en cours sur le site de la décharge : près de 3000m² de surface de déchets, le casier D en entier, est en feu menaçant un embrasement des bois longeant la décharge.

Pendant près de 24h les sapeurs-pompiers interviendront pour éteindre le feu. Tractopelle et tracteur de la Coved resteront prisonniers des flammes, piégés et renversés au centre du brasier; la clinique riveraine, noyée dans un brouillard de fumées, sera soumise à un confinement strict ordonné par les forces d'interventions du SDIS : près de 200 personnes seront cloitrées dans les locaux, systèmes d'aération coupés, fenêtres et portes fermées.

PENDANT 2h, AUCUN
REPRÉSENTANT DE LA COVED
N'EST PRESENT SUR LE SITE !



DE GRAVES MANQUEMENTS A LA SÉCURITÉ

Cet accident majeur a révélé de trop nombreux manquements à la sécurité.

Une organisation défaillante du personnel de la Coved : aucun représentant de l'exploitant n'a pu être sur les lieux avant 19h, soit 2 heures après l'arrivée des premiers secours; les pompiers ont dû se débrouiller tant bien que mal tout seul.
La réserve d'eau, censée permettre d'éteindre un incendie, était vide et non alimentée !
Les caméras de vidéo-surveillance étaient en panne.
Les trois caméras à détection infrarouge n'ont pas fonctionné.
Une configuration des lieux accidentogène nécessitant une sécurisation.
Mais surtout, comme le prouvent les photos, la surface d'exploitation n'était nullement recouverte par de la terre comme l'arrêté préfectoral l'impose pourtant à la Coved; recouvrement que nous réclamons depuis des mois auprès de la Coved, du Préfet et de la mairie, sans succès malgré les preuves sous formes de photos que nous transmettons. Ce recouvrement limiterait la propagation d'odeurs, mais surtout empêcherait le départ d'un tel incendie !

Lors des deux dernières réunions de suivi de site (CSS) organisées par le Sous-Préfet de Sens, fin septembre et mi novembre, ces manquements graves à la sécurité furent soulignés par le SDIS et les différents services de l'état, et de plus reconnues par l'exploitant.

LE DIRECTEUR EXPLOITATION COVED REMERCIÉ !

Suite à cet accident majeur, le directeur d'exploitation COVED pour la Bourgogne, responsable du site de Champigny et unique interlocuteur de la COVED pour les riverains et associations, fut remercié en 3 mois après 15 années passées au sein de la COVED ! Un départ précipité ressemblant à une sanction suite à l'incendie et aux découvertes sidérantes concernant les manquements à la sécurité sur le site de Champigny.



UNE RESPONSABILITÉ DES SERVICES DE L'ÉTAT

Si la responsabilité de la COVED est complète, les services de l'état ont eux aussi une bonne part de responsabilité :
Le Plan d'Opération Interne (POI) de la Coved communiqué au SDIS date de 2009, époque où l'enfouissement en surface n'était qu'en projet ! Aucun exercice de secours ne fut organisé depuis de nombreuses années; aucune coordination n'est en place entre l'exploitant de la décharge et les services de secours.
Malgré les nombreuses plaintes auprès des autorités concernant le non recouvrement de la surface d'exploitation, ni la préfecture, ni la mairie ne sont intervenus.
La DREAL, pourtant avertie à de nombreuses reprises par les associations des manquements de la Coved à la sécurité et à ses obligations, n'effectue aucune vérification impromptue et se satisfait uniquement des quelques contrôles annuels, programmés et obligatoires.
La mairie, pourtant au fait des risques encourus par les riverains, semble tétanisée devant la Coved.

LES SECOURS (SDIS)
DISPOSENT D'UN POI

DATANT DE 2009

Un tracteur de la COVED au milieu du brasier !

La casier D censé être recouvert de terre comme ordonné par l'arrêté prefectoral ! On voit même un matelas entier dépasser !

Un tractopelle renversé, au milieu des flammes !

Un casier recouvert d'une couche de terre pour limiter les odeurs et les risques d'incendie ?


UNE EXPERTISE JUDICIAIRE EST EN COURS

La campagne de mesure d'odeurs ordonnée par l'expert-judiciaire est en cours. Des sachants seront prochainement interrogés dans le cadre de cette expertise.




> SIGNALEMENT DES NUISANCES SUR LE SITE DE L'ONDEC

Seul outil permettant de mesurer et de répertorier les nuisances subies par les riverains de la décharge de la Coved : UTILISEZ et FAITES UTILISER la déclaration d'odeurs sur dechargechampigny.com

Utilisez directement depuis votre smartphone l'outil de signalement optimisé : http://www.dechargechampigny.com/mobile

L'équipe Ondec

Retrouvez sur le site toute l'actualité de l'ondec et suivez-nous sur et

Signalez les nuisances de la décharge et retrouvez l'actualité de l'ondec sur dechargechampigny.com



Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, vous pouvez ajouter ondec@dechargechampigny.com à votre liste de contacts. Ce message fait partie d'un envoi périodique. Il vous est envoyé car vous êtes adhérent de l'ondec, inscrit sur le site dechargechampigny.com, inscrit à la newsletter de l'ondec ou inscrit à la mailingliste presse. Si vous ne souhaitez plus recevoir d'information de l'ondec, veuillez vous désabonner






$$$










© 2014-2016 ONDEC - "Observatoire des Nuisances de la DEcharge de Champigny"